Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 octobre 2008 7 05 /10 /octobre /2008 13:59

Vous savez quoi ?

Je n'ai rien à vous montrer aujourd'hui... Voilà, c'est dit...

Alors pour ceux qui ne sont venus que pour les photos, je suis désolé, mais j'ai rien dans ma réserve qui puisse sérieusement agrémenter mon article.

Je vous recommande d'aller visiter quelques autres références qui eux ont fait ce dont je rêve, nous emmener en voyage (ici, le diaporama d'accueil suffit pour s'envoler)...

 

Ceci étant dit, pourquoi faire un article... Juste pour vous dire quelques mots, alors, je vais faire de cet article une lettre...

Holà me direz vous mais une lettre ce n'est pas n'importe quoi...

Bon d'accord, c'est certainement pour cela qu'aujourd'hui nous n'écrivons plus de lettre mais juste des mails...

 

Assez tergiversé, on y va...  Mais là, je bloque... Comment commencer, quel début choisir...

Un début un peu direct où tout est dit, ou presque,

« Ah ! sans la pipe la vie serait aride, sans le cigare elle serait incolore, sans la chique elle serait intolérable ! »

Un début plein de promesses,

« Vous me demanderez peut-être, mes divins anges, pourquoi je m'intéresse si fort ... »

Un début simple et de bon goût

« Je m'en vais vous mander la chose la plus étonnante, la plus surprenante, la plus merveilleuse, la plus miraculeuse, la plus triomphante, la plus étourdissante, la plus inouïe, la plus singulière, la plus extraordinaire, la plus incroyable, la plus imprévue, la plus grande, la plus petite, la plus rare, la plus commune, la plus éclatante, la plus digne d'envie : enfin une chose dont on ne trouve qu'une telle dans les siècles passés, encore cet exemple n'est-il pas juste; »

 

Je vais choisir cette forme, mais en la simplifiant car je n'ai pas son vocabulaire, et derechef, je m'en vais vous conter une de ces aventures, qu'on vit au quotidien, mais qu'on passe sous silence, tellement c'est quotidien maintenant...

J'ai eu le plaisir, la semaine dernière, de devoir me rendre de Toulouse à Rennes et d'en revenir... Alors, laisser moi vous narrer mon voyage en avion (je sais, j'en ai déjà parlé ou plutôt je vous ai montré ce qu'il en était)...

« Nous venons de décoller de Toulouse. Le voyage commence réellement maintenant.

J'aime les voyages en avion Je retrouve des sensations d'enfant car j'ai découvert l'avion très jeune. Mon père était pilote dans l'Aéronavale avant ma naissance et ensuite il est rentré dans l'aviation civile, comme contrôleur. C'est ce qui nous a donné l'occasion de vivre en Afrique Noire. Très Jeune j'ai eu l'occasion de voler puisque j'ai fait ma première traversée de la Manche à cinq ans, dans le poste de pilotage

Aujourd'hui l'avion est un ATR donc un avion à hélices. Nous restons assez bas et le paysage est plus proche. Sachant cela j'ai pris avec moi une carte de France pour identifier les lieux et particulièrement les villes qu'on survole...

A chaque saison le paysage change surtout dans les couleurs, et là, le brun domine...

Le voyage passe rapidement à regarder défiler le paysage... Le ciel est très dégagé il fait beau. Nous survolons maintenant Saint-Nazaire après avoir vu l'île d'Oléron et les parcs à huîtres...

D'ici on voit bien la couleur verte ou bleue de la mer et aussi les teintes grise et brunes que représentent les différents estuaires...

Nous arrivons sur Rennes et je vais devoir arrêter d'écrire pour remettre mon PDA dans ma poche. »

De ce voyage aller, je n'ai aucune photo, l'appareil était resté dans mon sac...

 

Alors pour le retour, je le prends dans ma poche...

« Nous venons de décoller de Rennes et nous mettons cap au Sud...

Le retour se fait par l'intérieur... Nous passons la Loire au dessus de Nantes. Le soleil est là, du bon côté de l'appareil et d'ici le fleuve ressemble à un grand ruban argenté...

Au loin on aperçoit la mer avec la presqu'Île de Noirmoutier. Le ciel est très bleu mais le sol est légèrement voilé...

De nouveau nous voyons l'Ile de Ré avec La Rochelle puis l'Ile d'Oléron en face de Rochefort comme à l'aller mais cette fois ci vue de la terre.

Tout est beau et calme. Pas un nuage dans le ciel sauf quelques traînées laissées ici et là au dessus de nous par d'autres avions qui volent plus haut...

Nous passons à côté de Royan qui garde la porte de la Gironde

J'ai fait les photos d'un de mes articles à succès (plus de vingt commentaires) sur les bords de la Gironde (le lavoir) juste à l'endroit où se rencontre Garonne et Dordogne. On s'éloigne maintenant de la côte...

On devine Bordeaux qui brille sous le soleil. On suit le tracé de la Garonne...

Un troupeau de petits nuages semble nous accompagner.

Nous commençons la descente et je vais devoir fermer mon PDA.

Au loin les Pyrénées sont couvertes de nuages... »

 

La personne à qui j'ai envoyé ces mots m'a dit « Tu sais, tu viens d'écrire un très bel article... »  et, je l'ai cru...

Ai-je bien fait, je ne sais pas... Pour m'en rendre compte, je vous l'ai offert, et j'ai surveillé votre présence pendant la lecture de ce message.

Je pense que si « Nous partîmes 500... », maintenant « S'il n'en restait qu'une... » , peut-être serait-ce elle...

Je sais qu'il est difficile d'écrire et de garder avec soi ses lecteurs, jusqu'au bout... Certains le font très bien... Mais, tout le monde ne s'appelle pas « Charles »

Merci à celles et ceux qui sont venus jusque là...

 

 

Partager cet article

Repost0
16 février 2008 6 16 /02 /février /2008 13:47

 

Solidaires & Solitaires, autour du lavoir

 

La plupart de nos villages et de nos bourgs ont conservé leur lavoir.

Avant tout lieu de travail, pour ces générations de ménagères et « lavandières » il était aussi lieu de rencontre et de discussions parfois fort animées. Travail dur et ingrat, le lavage du linge devait se faire, toute l’année. Chacune sa tâche, chacune ses taches…

Personne (et surtout pas les première concernées) ne se plaindra de l’arrivée des machines à laver…

Et maintenant,

Tour à tour les lavoirs sont devenus « des monuments », qu’on prend parfois le temps de visiter. Pour bon nombre de villages, le lavoir fait partie du « patrimoine » de la commune, au même titre que l’église ou le monument aux morts…

Mais pour beaucoup d’autre et en particulier pour toutes nos grandes villes, ils disparaissent au profit de parking ou autres commodités.

Et maintenant, pour pouvoir « prendre des nouvelles » des gens du Pays, il faut chercher d’autres moyens de communication..

Le Blog par exemple…

 undefined

Ce lavoir est celui de Bourg sur Gironde.

undefined

undefined

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Les photos d'Opium
  • Les photos d'Opium
  • : Un espace pour pouvoir offrir à voir ce que j'aime
  • Contact

Profil

  • Opium
  • Avec l'âge, j'aime la beauté, le calme et la tendresse...
 Et je cherche à l'exprimer par mes photos...
 
 ----- "La Fabrique" a réalisé gratuitement mon avatar -----
  • Avec l'âge, j'aime la beauté, le calme et la tendresse... Et je cherche à l'exprimer par mes photos... ----- "La Fabrique" a réalisé gratuitement mon avatar -----

Rechercher

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -