Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 13:46

On va chercher parfois bien loin ce que l'on peut trouver à porter la main...


A chacun de nos voyages, nous cherchons ici ou là s'il n'y a pas une église, ou un monument pour nous offrir l'occasion de visiter et de faire quelques photos...
Ce fut le cas lors de notre dernier  voyage en Bretagne et en Normandie, et nous avons abandonné la côte pour aller visiter deux abbayes que je vous ferai découvrir, à l'occasion d'un prochain article...


Mais parfois il n'est nul besoin d'aller si loin... Lors d'une promenade autour de Toulouse, il nous suffisait de faire une dizaine de kilomètre pour découvrir l'abbaye d'Eaunes...
Bien sûr il n'y a plus rien de l'abbaye en tant que tel...
Point de cloître, pas de belles envolées de colonnes pour soutenir le cœur ou border la nef...
Alors...

Il y a le souvenir, et on le découvre à partir du parc.


De l'abbaye, vue du côté jardin, il ne reste qu'un grand bâtiment qui borde le parc avec, dans le prolongement de l'église, ce qui fut le bâtiment des moines et qui aujourd'hui offre à tous la médiathèque et bibliothèque. Sa vocation semble sur le fond conserver, ce bâtiment reste destiné à la culture et au savoir... On a juste ajouté une touche de modernisme, avec une ludothèque...


Côté coeur, le spectacle est plus déchirant...

Nous découvrant l'ampleur des dégâts...

Nous sommes face à une opération à chœur ouvert !

Quelques tâches de couleur, surtout du bleu (mais, ne sommes nous pas au pays du pastel)...

Et, même le soleil s'amuse à rendre aux lieux leur majesté.


La porte n'est plus là pour protéger le trésor, mais elle garde, malgré ses blessures, toute sa dignité...


Et nous somme dans un lieu de sagesse et de recueillement, alors, nul besoin pour l'esprit de passer par la porte, les fenêtres lui sont grandes ouvertes... Même si ici les pigeons ont remplacé la blanche colombe...


Le pigeonnier est toujours là. Il avait été transformé en habitation, et il attend une restauration...

Pour le moment il serait risqué dans sortir par la porte du premier étage...


Mais, revenons au parc...

Il était gardé, de chaque côté, par deux superbes chênes... Des jumeaux...

Des arbres plusieurs fois centenaires, qu'on regarde avec respect...

Des arbres devant lesquels on se sent tout petit...


Mais, l'un d'eux est tombé amoureux... Il a été victime d'un coup de foudre

Et seul son squelette s'élève dans le ciel, prouvant à tous, s'il en était besoin, qu'il était aussi beau que son frère...


Le parc a été l'objet, il y a une dizaine d'année, d'une plantation d'arbres, faite par une classe primaire et chaque arbre était parrainé par un enfant...

Aujourd'hui, ces arbres semblent encore bien fragiles, et ces enfants passent le bac...

Mais les enfants vont devenir "des verts", purs et durs, et les arbres vont continuer de grandir et un jour ils prendront la place des deux chênes...


Partager cet article

Repost0
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 14:20

L'été tire à sa fin... (C'est joli comme introduction, quand on ne sait pas quoi dire :-)

Mais ici il semble vouloir nous accorder une troisième mi temps, considérant peut être que nous n'avions pas eu notre compte de soleil...

Alors, en ces journées du patrimoine, une visite découverte s'impose...

Le ciel est Bleu... Je sors doucement d'un coup de Blues, alors pour continuer dans la même gamme chromatique, pourquoi pas une halte sur le « Circuit du Pastel »...

Notre choix se pose sur « Le château - Musée du Pastel de Magrin »...

Le site est agréable...


On découvre l'entrée du musée en faisant le tour du château, comme s'il se cachait... Tout semble conforme à ce qui dit les dépliants, ou le Site Internet... On va découvrir un de ces charmant lieux de province, qui n'ont de musée que le nom, et la volonté de rassembler quelques objets ou images autour d'un thème...

On est en retard sur la visite, de quelques minutes, alors, on va la rejoindre...

On arrive dans le moulin, et là, tout s'emballe.

Notre hôte nous attend, nous guide, nous surprend, nous bouscule, et en un instant on bascule dans un « ailleurs » qui nous s'ouvre à nous...

On plonge dans le tourbillon du temps...


On découvre le dur labeur des paysans, pour travailler le pastel et préparer ces « cocagnes » qui donneront leur nom au pays, en faisant sa richesse...

Et oui, on découvre que « Le pays de Cocagne » n'est pas aussi imaginaire qu'on voudrait nous le faire croire... Mais c'était un pays de travail...


On aperçoit derrière une fenêtre le « Bon roi Henry », qui nous regarde passer...


Au dessus de nos têtes, une forêt nous protège...


Alors, comme d'habitude, j'abandonne un peu ma promenade pour vous inviter à en faire une autre, de porte à porte en suivant de près ou de loin l'orateur qui ouvre pour nous les portes du temps ...

Certaines attendent le retour des jours meilleurs, 

 

 

D'autres nous montrent que notre temps n'est plus fait pour la grandeur...


Mais l'ensemble a gardé à la fois sa noblesse

et les traces d'un passé fait de travail...

La visite est annoncée pour durer une heure et demi...

C'est vrai nous n'avons pas visité un musée, lieu de mémoire et souvent de poussière, nous sommes rentré avec notre hôte dans un autre monde, celui de passé.


Nous quittons le château, à regret, après presque trois heures, et l'on devine qu'il a encore mille choses à dire... Toutes ces pierres recèlent tant de secrets...



Notre hôte referme derrière nous le portail, et garde avec lui la clé qui a ouvert toutes ces portes, « la passion »...


Partager cet article

Repost0
13 septembre 2008 6 13 /09 /septembre /2008 19:50

 

L'été tire à sa fin au moins sur le calendrier... Et, l'automne est déjà là, au moins dans mon jardin...

Dans le ciel, le soleil joue à cache cache avec les gros nuages noirs... Et, j'ai le moral en berne...

Alors, j'ai été chercher dans mes archives de quoi écrire un bel article en harmonie avec tout cela... Et j'ai trouvé...

Entre deux eaux...

En regardant une carte de France, étant enfant, j'ai toujours été surpris par le chemin que parcourent les fleuves et les rivières...

Pourquoi la Loire qui prend naissance dans le sud du Massif central s'en va-t-elle folatrer vers le nord, alors que la Méditérannée est si proche...

Pour la Seine, depuis sa source en Côte d'Or part-elle au Nord, alors que la Saone, depuis sa source dans les vosges part au Sud...

Et on m'a appris que cela n'est pas seulement un caprice... Alors, j'ai su ce qu'était la ligne de partage des eaux...


Ensuite, j'ai décourvert les canaux... Là le mystère est plus grand, car ils vont là où l'Homme le veut (enfin presque)...

Et en venant à Toulouse nous avons pu faire la connaissance de cette merveille qu'est le Canal du Midi... Et il me charme chaque jour...

Je vous en ai déjà parlé (mais je suis certain que la moitié de la classe ne suivait pas et l'autre moitié à déjà oublié :-)


Donc, comme le décor est planté je peux arriver (enfin diront certain) au sujet de mon article...

Voici quelques images de ce lieu un peu spécial, où pour revenir à l'image du Fleuve, le canal du Midi prend sa source...

Cette promenade, nous l'avons fait en janvier, alors qu'un vent glacé balayé les collines du Lauragais

Un monument un peu seul, et un peu triste rappelle au bout d'une allée de platanes que tout ceci ne fut possible que parce qu'un Homme y a pensé et que quelques milliers l'ont réalisé mais pour eux, leur monument, c'est le Canal...




Depuis longtempes les péniches ont déserté les bords, mais elles ont laissé leur marque sur les bollards ...




La pompe où venaient se ravitailler les mariniers en eau potable est toujours là, mais un cadenas l'empèche de remplir sa mission...



De tous les coins de l'horizon l'eau est captée et amenée aux bassins pour alimenter le Canal...



Sur le bord d'un champ une rateleuse finit sa vie...

Aujourd'hui, ce ne sont plus les machines qu'on abandonne (elles partent dans le tiers monde) mais bien les hommes...



Sur le chemin du retour, un calvaire, caché par les herbes folles, et mangé par la mousse semble veiller seul sur les Pyrénées, au loin...



voilà...

J'étais parti pour vous écrire un petit article sur la mélancolie...

Et je vous ai invité à m'accompagner pour une promenade au Seuil de Naurouze...

J'ai hésité à mettre ce dernier lien, car une fois que vous l'aurez visité, mon article vous semblera juste inutile...

Mais aujourd'hui, je n'ai rien de mieux à dire ou à montrer...

Juste pour m'amuser, vous avez vu que j'ai parsemé mon article de liens...

Je pense que si vous les suivez tous, cela vous prendra autant de temps à me lire qu'il m'en a pris pour vous écrire :-)

Un rien m'amuse quand je n'ai pas trop le moral...

 

 


Partager cet article

Repost0
9 février 2008 6 09 /02 /février /2008 15:29

Quoi de plus "normal" qu'une journée au bureau...

La messagerie électronique, le téléphone, les rendez-vous...
Le travail, la routine, les collègues...
Et demain une nouvelle journée...


Mais, si toutes les heures je prends cinq minutes pour regarder par la fenêtre, tout est différent…

 undefined
8h00, le Soleil se lève… Une belle journée qui se prépare ;
 
undefined
8h45, Les arbres semblent sortir de l’ombre tout semble doré ;
 
undefined

9h30, le Soleil est maintenant bien présent, les ombres s’allongent sur le Canal ;

 
undefined

12h30, le soleil est passé de l’autre côté du canal et les ombres se rétrécissent ;

 
undefined

14h15, le soleil va bientôt rentrer dans le bureau, et il me faudra certainement baisser les stores, pour continuer à travailler sur l’écran ;

 
undefined
18h00, le soleil vient de disparaître derrière les Coteaux :
 
undefined

18h30, les arbres ne sont plus que des ombres chinoises sur le ciel encore bleu ;

 
undefined

19h00, en route pour la maison… les lampadaires éclairent maintenant le décor quotidien…

Un dernier regard pour cette sculpture placée à l’entrée du Centre, et qui pour moi semble aujourd’hui représenter le temps qui passe…

 
 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Les photos d'Opium
  • Les photos d'Opium
  • : Un espace pour pouvoir offrir à voir ce que j'aime
  • Contact

Profil

  • Opium
  • Avec l'âge, j'aime la beauté, le calme et la tendresse...
 Et je cherche à l'exprimer par mes photos...
 
 ----- "La Fabrique" a réalisé gratuitement mon avatar -----
  • Avec l'âge, j'aime la beauté, le calme et la tendresse... Et je cherche à l'exprimer par mes photos... ----- "La Fabrique" a réalisé gratuitement mon avatar -----

Rechercher

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -