Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 avril 2008 7 20 /04 /avril /2008 11:46

 

J'ai retrouvé un plaisir oublié depuis bien longtemps... Profiter d'un voyage en avion pour regarder par le hublot.

J'ai le plaisir, pour mon travail de prendre l'avion une ou deux fois par mois... Bien sûr, à quelques rares exceptions, c'est pour « un saut de puce », pour me rendre à Paris.

Alors, comme tout le monde, depuis des années, j'ai perdu le plaisir de voyager et, je profite du temps de vol, soit pour dormir, soit pour lire quelques documents de travail.

Et, à cause de vous, je me suis posé la question : est-ce bien cela la vie...

Alors, pour profiter de chaque occasion, j'essaie de ne pas partir sans mon appareil (c'est un appareil de poche, sans prétention) et contrairement à toutes mes habitudes, j'essaie d'avoir un hublot.

Alors, pour mon plaisir voici le récit en image d'un de mes derniers voyage.

Départ sous un soleil hésitant, et rapidement, nous rejoignons les « petits nuages blancs ». Je me sens l'âme d'un berger regardant son troupeau.


Pas de problèmes, ils sont sagement alignés dans le sens du vent, et laissent entrevoir la campagne.


Au sol, ils font de petites tâches d'ombre, qui doivent doucement ce déplacer mais cela laisse la part belle au soleil...


Et puis, Paris approche... Fini la poésie... On laisse le ciel bleu au loin...


L'avion essaie bien de jouer le rôle d'aspirateur, pour nettoyer cette couverture épaisse...


Mais rien n'y fait, et il faut descendre. On va traverser pour se retrouver à destination sous un ciel gris, ambiance propice au travail...



Partager cet article

Repost0
27 janvier 2008 7 27 /01 /janvier /2008 11:00

En été, le Ciel de Provence semble toujours bleu.

Et parfois il semble même trop bleu, trop clair et rien ne permet d’en mesurer la profondeur.

Alors, quand, par une chaude après midi d’août, quelques nuages viennent à apparaître ils redonnent au ciel sa dimension…

Ils apportent au regard un point d’appui dans cet océan, sans fond, de lumière qu’est le ciel…

Alors, allongé, le nez au ciel, au bord d’un champ de lavande fraîchement coupée, il faut prendre un peu de temps, et on découvre le plaisir de les regarder se former.

undefined

On peut suivre leur cheminement, aussi bien dans le ciel, que sur les collines, jusque là écrasées de chaleur. Ils promènent leurs ombres, comme des coups de pinceaux, qui tout aussitôt s’effacent pour rendre sa force au soleil qui semble écraser de sa lumière, les formes et les volumes…


(Quelques autres nuages dans cet "
album")

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Les photos d'Opium
  • Les photos d'Opium
  • : Un espace pour pouvoir offrir à voir ce que j'aime
  • Contact

Profil

  • Opium
  • Avec l'âge, j'aime la beauté, le calme et la tendresse...
 Et je cherche à l'exprimer par mes photos...
 
 ----- "La Fabrique" a réalisé gratuitement mon avatar -----
  • Avec l'âge, j'aime la beauté, le calme et la tendresse... Et je cherche à l'exprimer par mes photos... ----- "La Fabrique" a réalisé gratuitement mon avatar -----

Rechercher

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -