Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 19:23

Il y a bien longtemps que nous ne sommes pas allés nous promener…


Alors, aujourd’hui, je vous emmène en Normandie, au mois de mai. Le soleil est au rendez-vous, et nous allons visiter l’Abbaye de la Lucerne. Elle est située en plein boccage normand, dans un triangle entre Granville, Villedieu-les-Poêles et Avranches, au sud de Cotentin…


Passé la porterie, l’église abbatiale apparaît, au milieu d’un grand jardin, protégée par ce qui reste des bâtiments agricoles…

Lucerne 01

 

Ici, pas de grandes envolées… Tout reste bien serré, ramassé autour du clocher carré…

Lucerne 02

 

Devant l’église un vieux pressoir rappelle la vocation agricole de l’Abbaye…

Lucerne 03

 

Le portail est sobre, avec une très belle porte cloutée, sur laquelle le soleil du printemps pose sa lumière…

Lucerne 04

Lucerne 05

 

A l’intérieur tout a été refait. Là encore, beaucoup de simplicité proche du dénudement…

Lucerne 06

Lucerne 07

 

La visite se poursuit par le cloitre, ou, ce qui était le cloitre…

Lucerne 08

 

Il n’en reste pratiquement plus rien. Comme beaucoup d’autres bâtiments de ce type, l’Abbaye fut transformée en « carrière à ciel ouvert »…

Lucerne 09

 

La visite se poursuit avec le réfectoire. C’est une immense salle, très claire, et au plafond en chêne…

Lucerne 10

 

Voici la niche où se tenait le moine chargé des lectures pendant les repas…

Lucerne 11

 

Mais, si ce réfectoire est très lumineux, on imagine le froid qui devait y régner, en plein hiver…

Lucerne 12

 

Et, sous le réfectoire, le saint des saints…

Le cellier…

Lucerne 13

 

Ici, pas ou peu de vin, mais d’énormes tonneaux de cidre qui devaient désaltérer les moines pendant l’année. En ce temps là, on se méfiait de l’eau…

Lucerne 14

 

Derrière l’Abbaye, un grand parc, parfaitement entretenu. Il est probable qu’au temps des moines il y avait là des espaces de culture…

Lucerne 15

 

Mais, sur le côté du parc, se dresse un long mur ouvragé…

Lucerne 16

 

A la révolution, le premier acquéreur de l’Abbaye va la transformer en filature. Il avait les bâtiments, il lui fallait de l’énergie, alors il va faire construire cet aqueduc, probablement avec les pierres d’une partie des bâtiments...

Lucerne 17

 

Le parc est parcouru de canaux, cachés sous les herbes, qui amènent l’eau jusqu’aux bassins.

En premier, collé au logis abbatial, on retrouve le lavoir…

Lucerne 18

 

Ensuite, l'étang, sur deux niveaux. La partie haute était réservée à la pisciculture, et la partie basse servait d’abreuvoir pour le bétail…

Lucerne 19

 

Voici une des portes qui séparaient l’espace accessible au public de l’espace réservé aux moines. Ici, le granit et l’ardoise règnent…

Lucerne 20

 

Dans le bâtiment de la porterie, à l’étage se tenait les salles de justice…

Lucerne 21

Lucerne 22

Et au rez-de chaussée, le four à pain…

Lucerne 23

 

Pour ceux qui auraient le plaisir d’aller visiter ce lieu plein de charme, qu’ils n’hésitent pas…

Une ombre est passée…

Lucerne 24

Mais il reste de nombreuses choses à voir, comme le pigeonnier, les orges, le moulin ou le logis abbatial…

Partager cet article

Repost0

commentaires

Q


Ecrire demande du temps... beaucoup.


Alors, je vais m'en donner un peu plus.


 


Mais même si je mets mon blog en sommeil, je reviendrai. :)


Passe une belle soirée. Je t'embrasse.



Répondre
O


Mettre un Blog en sommeil n'est certainement pas chose aisée...


Mettre ton Blog en sommeil est certainement une mission impossible...


Tu pourras (peut-être) rester silencieus pendant quelques temps, mais tu ne feras pas taire tes amis...


Bon dimanche


Bises



Q


Bonjour Yvon, j'ai mis ta fenêtre dans mon histoire d'aujourd'hui.


http://quichottine.over-blog.com/article-elle-et-lui-5-67011428.html


 


Merci de me l'avoir si gentiment prêtée.


 


Passe une belle soirée. Bisous.



Répondre
O


Merci à toi d'avoir choisi cette fenêtre, pleine de mystère, pour t'éclipser un instant...


Ecrire demande du travail... Qui l'eu cru en allant chez toi lire ces mots qui semblent couler comme une source claire.


Mais comme le dit si bien le Lutin Bleu, un livre ne peut pas être la simple transcription d'un Blog... Il faut en plus l'envie de faire quelque chose d'achevé... Le Blog se prolonge, lui, chaque
jour...


Bises



Q


Une visite comme je les aime aussi...


Tu as su nous conduire, nous faire découvrir un peu plus que les lieux.


 


Finalement, je crois que le plus important n'est pas toujours dans ce que l'on voit des choses mais dans ce que l'on ressent en les voyant.


 


Tu fais passer dans tes photos la grandeur des lieux, leur splendeur passée et ce qui reste de leur magnificence. C'est plus que beau.


 


Une ombre nous accompagnait, c'est vrai, et j'ai adoré que tu la laisses ici, prête à repartir pour un nouveau voyage.


 


Me prêteras-tu ta fenêtre ? (3e image en partant de la fin)


C'est à cela que ressemble celle de mes rêves. Dans la bibliothèque, elle est masquée un peu par de lourds rideaux de velours, mais, je m'y assois, calant contre mon dos l'un des coussins.
Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la pierre n'est pas froide. C'est ma cachette préférée lorsque je veux lire.


 


Passe une belle fin de semaine, Yvon.


Bisous.



Répondre
O


Je t'offre avec plaisir ma fenêtre...


Comment pourrait-il en être autrement après tout ce que tu as dit en bien sur cet article...


Tu sais, c'est une des fenêtres de la salle de justice, alors, soit attentive, car bien des secrets ont du se murmurer là, dans l'attente d'un jugement qui suivant que vous étiez, puissant ou
misérable...


Tu connais la suite, mais, c'était il y a fort, fort, longtemps et ceci n'existe plus, la justice est impartiale...


 



I


mais quel peut bien être cette ombre ? En tout cas, je retiens le lieu et si je vais en Normandie un de ces quatre je ne manquerai pas d'aller chercher cette ombre


à bientôt Yvon



Répondre
O


 


Oui, je te recommande ce lieu pour une visite par beau temps...


Et peut-être y retrouveras-tu cette ombre qui comme toutes les ombres, ne fait que passer...



M


C'est un très bel endroit, parfaitement entretenu et qui, comme tu l'écris, garde présentes les traces de sa vocation agricole et d'élevage.


Pour ma part, je ressens plus d'émotion dans ces lieux dépouillés, " simplement " beaux par leur pureté.


Et, lorsqu'il ne reste que des ruines, quelques pierres (et peut-être un puits dans l'enceinte du cloître ?), on imagine ...


Dans le réfectoire, le plafond est admirable, le sol aussi. Est-ce que ce dernier date de l'époque de la construction de l'abbaye ? 


Le portail comme le cellier invitent à la visite, et plus !


Une bolée de cidre avant de continuer ? 


Bon après-midi, Yvon.



Répondre
O


C'est vrai que c'est beau et calme...


Ce qui m'impressionne le plus c'est, d'une part la beauté des lieux et l'harmonie des bâtiments, mais aussi de savoir que de tels lieux nous en avons des centaines en France qui n'attendent que
nous visite...


Et dans chaque région, on pourra boire, ici du cidre, là du vin, ailleurs un bon kirsch ou du genièvre... Cela donne bonne humeur...



Présentation

  • : Les photos d'Opium
  • Les photos d'Opium
  • : Un espace pour pouvoir offrir à voir ce que j'aime
  • Contact

Profil

  • Opium
  • Avec l'âge, j'aime la beauté, le calme et la tendresse...
 Et je cherche à l'exprimer par mes photos...
 
 ----- "La Fabrique" a réalisé gratuitement mon avatar -----
  • Avec l'âge, j'aime la beauté, le calme et la tendresse... Et je cherche à l'exprimer par mes photos... ----- "La Fabrique" a réalisé gratuitement mon avatar -----

Rechercher

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -