Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 septembre 2008 6 06 /09 /septembre /2008 17:25

Les vacances, c'est aussi l'occasion de surprises...

Pour nous cette année, la surprise ce fut un petit village, juste au bord de la route...

Depuis des années nous passons à moins de 500 mètres, mais, nous ne l'avons jamais vu, nous ne le traversons pas car il est protégé par le Toulourenc...

Alors, pourquoi cette année sauter la rivière... Simplement parce que, par le bouche à oreilles nous avons appris qu'il y a là un restaurant sympathique (et pas cher :-)

Alors, en route, au moment de tirer les volets et de fermer la maison jusqu'à la prochaine belle saison, pour un dîner en amoureux... Mais, bien sûr, nous sommes un peu en avance, et n'ayant rien de mieux à faire, on part à la découverte...

Je ne peux pas vous rendre, en photos, le charme et la douceur qui émane de ce village, juste en fin de journée, au moment où le soleil brille de ses derniers feux et va disparaître derrière les collines (c'est tellement beau comme description que je me demande si cette phrase est de moi :-)

Ici l'église, sur laquelle les ombres jouent...


Tout près, le lavoir, où une eau claire ne s'arrête pas de couler...


Là un coin de rue qui s'enfonce doucement dans l'ombre, comme la proue d'un bateau qui fend les flots...


Le village, ne semble être qu'un gros paquet de maison, placé à flanc de colline, et qui se tient en cette fin d'été prudemment à distance du ruisseau qui coule au pied d'un rideau d'arbres mais qui demain pourrait se fâcher... Nous ne sommes pas si loin de Vaison la Romaine, souvenez-vous, et le Toulourenc est un de ces ruisseaux qui peut venir grossir si vite le flux de l'Ouvèze...

Alors, au sortir du village, comme pour le protéger, un calvaire...


Les ruelles ne sont qu'une suite d'escaliers, qu'on hésite à emprunter tellement ils semblent ne conduire qu'à l'une ou l'autre des maisons qui les bordent...

Et, j'avais encore à l'esprit la voix de mon bon Génie, qui m'avait recommandé de prendre la porte...

Alors, voici un autre regard sur les portes...



Ici, pas de luxe superflu... La porte à un rôle, et elle le joue, jusqu'au bout...



Ici, rien de clinquant... En regardant les serrures, j'imagine la taille des clés... Ce ne sont pas de celles qu'on laisse traîner dans sa poche...


Mais pour moi elles sont toutes si belles, et si riches d'histoire, qu'il me semble impensable qu'un jour elles puissent toutes disparaître...

Voilà, c'est mon coup de cœur de l'été...

Vous pouvez bien sûr retrouver Savoillan dans son aspect touristique

un autre site...

Ou, retrouver Savoillan dans toute la rigueur des chiffres...


Mais pour moi, cela restera, cette année, une soirée en amoureux, et une promenade au soleil couchant...

......

Partager cet article

Repost0

commentaires

C
<br /> <br /> Et des soirées en amoureux comme celle-ci ne s'oublient pas de sitôt !<br /> <br /> <br /> J'imagine à travers ton récit le charme de cette soirée.<br /> <br /> <br /> Mais c'est vrai que les meilleurs mots, les meilleurs photos ne peuvent traduire la magnifiscence la magie de certains lieux, de certaines heures <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
O
<br /> <br /> Je crois qu'il ne faut pas chercher à traduire ce qu'on ressent...<br /> <br /> <br /> On peut juste essayer de le partager...<br /> <br /> <br /> Et c'est vrai que parfois le souvenir de moments très simples reste très fort.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
O
<br /> <br /> Merci de m'avoir montrer le chemin jusqu'ici<br /> J'aime beaucoup mettre en corrélation des articles...on a des vues différentes<br /> Nous avons passé une semaine dans la région<br /> http://aurendezvous.over-blog.net/article-3671147.html<br /> J'admire ces portes ...en Provence on a une autre conception de la porte qu'en Belgique...les provençales regorgent de charme<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
O
<br /> J'aime beaucoup les impressionnates chuttes que tu nous présentes sur le Toulourenc <br /> <br /> Les portes...<br /> C'est partout un ravissement, car chacune est différente.<br /> Enfin, je devrais dire qu'elles étaient différentes, résultat du travail d'artisants.<br /> Mainteant, elles sortent tous du même grossiste...<br /> <br /> Si tu aimes les portes, il y en a ici, et là...<br /> <br /> <br />
S
Je viens du blog de Quichottine qui a mis un lien et je découvre ces charmantes de la Provence que j'aime tant, il est magnifique ce lavoir. Ce choix de photos résume bien les élèments si typiques que l'on trouve dans les villages.Santounette 
Répondre
O
<br /> Merci de ta visite...<br /> Et merci de ton avis, qui est celui d'une experte en villages provençaux...<br /> <br /> J'ai adoré ton article sur "la cueillette de la lavande" ...<br /> Tout est si bien dit, qu'il ne reste plus qu'à rêver en attendant le temps des crèches et le retour des santons...<br /> <br /> <br /> <br />
I
il n'est  plus belle découverte que celle faite avec son amoureux (euse) et quel délice de parcourir les rues orn"es de vieilles pierres qui semblent offrir au regard la nostalgie des temps anciens.
Répondre
O
<br /> Merci beaucoup Isabelle de ta visite...<br /> C'est vrai qu'une visite en amoureux change un peu le regard qu'on porte aux gens et aux choses...<br /> <br /> Bises<br /> <br /> <br />
Q
"Je ne peux pas vous rendre, en photos, le charme et la douceur qui émane de ce village, juste en fin de journée, au moment où le soleil brille de ses derniers feux et va disparaître derrière les collines"...J'ai vérifié dans les moteurs de recherche... c'est bien de toi ! ;-))))La proue de ton navire... je n'y avais vu qu'un géant un peu inquiet, abasourdi peut-être, qui n'arrivait plus à fermer les yeux depuis que don Quichotte y avait planté sa lance...Je suis allée de porte en porte... mais personne ne m'a ouvert.Et Goethe chantait dans ma tête "Und ich weiß nicht, was er weint".Bonne nuit Yvon...
Répondre
O
<br /> Merci de ta visite...<br /> Don Quichotte aurait eu fort à faire dans notre région, aussi pauvre que sa "Mancha" et là aussi pleine de moulins et de troupeaux qui plurent tant à Alphonse Daudet...<br /> Comme certaines il préférait rester au Sud, mais il savait que la richesse descendait des collines.<br /> <br /> Bises<br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Les photos d'Opium
  • Les photos d'Opium
  • : Un espace pour pouvoir offrir à voir ce que j'aime
  • Contact

Profil

  • Yvon
  • Un Blog pour parler du village des Omergues, dans la vallée du Jabron
  • Un Blog pour parler du village des Omergues, dans la vallée du Jabron

Rechercher

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -